Aid al fitr, entre joie et amertume

Dans quelques jours, le mois béni de Ramadan reconnu comme « Le Sultan des onze mois » arrivera à sa fin pour laisser place à un jour de joie. En effet, le compte à rebours a été lancé cette semaine. Plus que quelques jours pour profiter davantage de chaque prière et multiplier les requêtes. Le premier jour du mois de Shawwal, correspondant au jour de l’Aid al fitr, des millions de musulmans à travers la planète célébreront la fête de la rupture du jeûne nommée Aid al fitr ou Aid al seghir (petite fête).

Cependant, un sentiment de tristesse envahit le cœur des croyants qui veillent des nuits entières à l’adoration du Maître des mondes. A la fin de ce mois unique, le croyant assidu et endurant ressent certes une légère fatigue physique mais néanmoins il retient surtout le temps et les efforts fournis au quotidien, la maîtrise de soi dans des moments difficiles. Il ressent une quiétude et un apaisement procuré par la lecture du coran. Une illumination de son cœur par le Dhikr qui lui apporte cette sérénité et cette paix intérieure. 

Sajid 24 ans : « J’ai l’impression que ce mois est passé en une fraction de seconde. Il me manque déjà alors qu’il n’est pas encore fini. Le Ramadan me permet d’être proche de ma famille et d’être au service des nécessiteux. J’ai l’impression que ma vie prend un tournant positif durant ce mois pas comme les autres… »

Le Ramadan, qui est le mois du pardon et de la charité, est un mois qui n’a effectivement pas d’égal. Le coran y a été révélé pour la première fois à notre Bien-Aimé Mohamed que la paix soit sur lui. Le ressenti et l’émotion des croyants durant ce mois est indescriptible. Quant à l’approche des derniers jours, un sentiment étrange nous envahit. Un sentiment de tristesse… En effet, le mois du coran et du repentir nous quitte tout doucement…Lui, qui a contribué à cette proximité et ce lien particulier avec l’Eternel. Lui, qui a permis la guérison de nos âmes malades prises par l’amour de ce bas-monde. Chaque musulman, ressent un pincement au cœur lors de son départ.

D’ailleurs, Ibn Rajab dit à ce sujet :

« Comment les larmes du croyant ne couleraient-elles pas en raison du départ du Ramadan alors qu’il ne sait pas s’il vivra assez pour le voir revenir? »

Quand a lieu la fête de l’Aid al fitr 2022?

Le calendrier hégirien étant un calendrier lunaire de 12 mois, l’Aid al fitr a lieu le premier jour du 10e mois qui est le mois de Shawwal. Chaque mois qui commence par l’observation du croissant de lune dure soit 29 ou 30 jours. Cette observation se fait à l’œil nu ou via des appareils sophistiqués. L’apparition de la lune peut être estimée selon des calculs astronomiques avant d’être confirmée officiellement par ce que l’on appelle la nuit du doute.

Théoriquement, l’Aid al fitr 2022 aura lieu le lundi 02 mai, mais la date officielle sera déterminée lors de l’observation de la nouvelle lune et sera communiquée par les instances religieuses de notre pays. 

Invocation a prononcé lors de l’apparition du croissante de lune :

« Allah est le Plus Grand! O Seigneur! Apporte nous avec cette nouvelle lune la sécurité et la foi, le salut et l’islam ainsi que la réussite dans tout ce que Tu aimes et que Tu agrées. Notre Seigneur et ton Seigneur est Allah. »

Que symbolise cette fête pour les croyants?

Les musulmans célèbrent deux fêtes durant l’année : Aid al fitr et Aid al adha (fête du sacrifice). Le prophète sws a dit : « Toute nation a ses festivités et voilà les vôtres  » en indiquant que les deux « Aid » sont les fêtes spécifiques aux musulmans. 

Ces jours de fêtes symbolisent l’adoration, la joie, la fraternité, la solidarité,…

L’Aid est vécu entre traditions et obligations religieuses et permet ainsi aux musulmans de se rapprocher d’Allah Azawajel. Durant cette journée, les musulmans portant leurs plus beaux vêtements se rendent à la mosquée pour effectuer la prière de l’Aid, visitent leurs proches, échangent des cadeaux, partagent un repas en famille ou entre voisins,… Une journée pleine d’amour et de partage!

Règles et bienséances à respecter

Pour commencer, le musulman s’acquitte de la Zakat al fitr qui est l’aumône obligatoire destinée aux plus démunis. Cela doit se faire avant la prière de l’Aid. Selon les instances représentatives du culte musulman, cette aumône est l’équivalent de 7 euros par personne. C’est le responsable ou le tuteur de chaque famille qui s’en acquitte pour chaque membre de sa famille, enfants et bébés compris, afin de purifier le jeûne. La Zakât al fitr permet ainsi aux nécessiteux de passer la fête dans la joie et la paix en leur épargnant de tendre la main ce jour-là.

Le jour de l’Aid, le croyant effectue le « Ghusl » qui est le bain rituel avant de se rendre à la mosquée. Il mange quelques dattes avant de quitter son domicile car il est strictement interdit de jeûner le jour de l’Aid. Le Prophète sws ne sortait jamais de sa demeure sans avoir mangé un nombre impair de dattes.

On rapporte que Said Ibn Jubayr a dit : 

« Trois choses sont sunnah le jour de l’Aid : marcher vers le lieu de prière, prendre le bain rituel et manger quelque chose avant de sortir »

Une des plus grandes pratiques du Bien-Aimé Mohamed sws était de réciter le Takbir tout le long du chemin vers la maison de Dieu et ce jusqu’à l’arrivée de l’imam. Arrivé à la mosquée, aucune prière surérogatoire n’est à pratiquer ni avant, ni après la Salat al Aid. En ce jour de fête, tout le monde se rend à la mosquée, notamment les femmes et les enfants. Ensuite, les croyants s’embrassent et se félicitent mutuellement. 

D’apres Jubayr Ibn Nusayr : 

« Au temps du prophète sws, lorsque les gens se rencontraient le jour de l’Aid, ils disaient : Taqaballa Allahu minna wa minkoum » qui signifie « Qu’Allah agréé nos bonnes actions et les vôtres »

Enfin, après la prière, le croyant emprunte un autre chemin que celui emprunté à l’aller afin de retrouver les siens pour passer un moment convivial, de partage autour d’une table bien garnie.

Qu’Allah accorde à chacun d’entre nous Ses faveurs, Sa Guidance, Son agrément. Qu’Il pardonne nos péchés et nous accorde une belle fin. O Allah, place nous durant ce mois parmi ceux qui se repentent, fais de nous durant ce mois tes serviteurs assidus et fais de nous durant ce mois tes adorateurs dévots.

« ” Dis : Certes ma prière, mes actes d’adoration, ma vie et ma mort sont à Dieu, Seigneur des mondes. Il n’a point d’associés.”

I.S

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :