Eric, « l’olivier »

Il y a des êtres comme toi qui ne laissent pas indifférent. Je dois dire que la grandeur de ta petitesse et ton étroitesse d’esprit sont si inspirantes que je me devais de reprendre ma plume pour te destiner ma prose.

Tu as encore une fois brillé lors de ton meeting dimanche dernier au Trocadéro. Pendant que tes partisans scandaient « Macron assassin », tu es resté impassible, tu n’as même pas feint de les rappeler à l’ordre. En réponse au tollé que ta passivité a suscité auprès de la classe politique, tu as répondu par un innocent « Je ne les ai pas entendus… ». Là, on frôle le grotesque, Eric ! A moins que tu n’aies de réels problèmes d’audition comme l’a fait remarquer le président Macron : « Maintenant les prothèses auditives, les lunettes et les prothèses dentaires sont remboursées par la Sécurité Sociale. 10 millions de Françaises et de Français ont eu accès à cela, ça fait partie de mon bilan, c’est un bilan social dont je suis fier. Et j’invite le candidat malentendant à pouvoir s’équiper à moindre frais. »

Je dois bien dire que je me délecte depuis quelques semaines en regardant les media français. Nul besoin de savourer les sketchs de Franjo ou les vannes de Haroun pour se changer les idées… Il suffit de se brancher sur BFM, TF1 et consorts pour suivre la course à la présidentielle « celui qui se fera le plus remarquer ». Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre…

Certains t’adorent, beaucoup te détestent mais une chose est sûre, la plupart adore te détester. En effet, bien que tes propos soient ignobles, indécents et haineux, je continue à écouter tes interventions. Comment cela se fait-il ? Par voyeurisme, comme dirait Naïm dans son stand up : « Zemmour, t’aime ou t’aime pas, tu regardes par voyeurisme… » ?Je n’en suis pas sûre.

Je crois que ta course à la présidentielle se fonde et tire sa force de cette volonté de bousculer le politiquement correct. D’ailleurs, je pense que ton slogan « RECONQUETE ! » qui vise à « reconquérir » la France a d’abord pour vocation de reconquérir le citoyen qui ne croit plus en la politique. A bas la langue de bois, le citoyen n’est pas dupe… et toi non plus.

Alors comment faire ? Comment se démarquer d’une Marine Le Pen qui surfe sur la même vague que toi ? Eh bien, en proposant quelque chose de nouveau… en osant !

Tes interventions sont tellement saisissantes que je me surprends à réécouter l’un ou l’autre passage sur Youtube afin de m’assurer d’avoir bien entendu. C’est donc là qu’est le génie de ta campagne électorale : provoquer pour choquer.

Angle de tir de la politique zemmourienne : choquer pour épater, choquer pour se faire une place, choquer pour se distinguer, choquer pour séduire… choquer pour (re)conquérir.

Choquer pour faire le buzz dans les réseaux sociaux en tant que starlette de téléréalité ou influenceurs… ça on connaissait. Mais pas pour un sujet aussi « sérieux » que la politique. Une nouvelle ère est née.

Toi qui es un féru des grands personnages historiques, ne t’est-il jamais arrivé de te demander ce que l’Histoire retiendra de toi ?

Eh bien, je vais te le dire… Tout d’abord, elle retiendra sans doute cet échange de doigt d’honneur entre toi et une passante lors d’un de tes déplacements à Marseille. La décence me retient de rapporter tes propos qui ont accompagné ce geste éloquent. C’est une question d’éducation… mais ça, tu ne peux pas comprendre.

On est loin de Chirac qui, lors d’un bain de foule à Brégançon en 2001, s’est vu affublé d’un « connard » par un citoyen mécontent auquel il répondit avec tact et brio : « Enchanté, moi c’est Jacques Chirac ! » C’est ce qu’on appelle la classe. Prends-en de la graine…

L’Histoire retiendra également tes nombreuses condamnations pour injures, propos discriminatoires, provocation à la haine raciale et j’en passe. Alors, je t’explique en quelques mots le fonctionnement de la politique. Généralement, c’est après leur mandat que les présidents se font prendre, juger et condamner, pas avant Eric, pas avant… C’est à ça d’ailleurs qu’on reconnait les vrais présidents ! 

En d’autres mots, retiens bien, Eric, que tu n’es qu’un délinquant multirécidiviste briguant la plus haute fonction politique en France. Bienvenue dans la nouvelle ère, l’ère covid… l’ère de tous les possibles ! Moi qui pensais qu’on frôlait le grotesque, après réflexion, je pense qu’on est tombé dans le burlesque.

Que la paix soit sur toi et que le meilleur gagne !

L.M.

P.S :  Si besoin, je peux te communiquer l’adresse d’un prothésiste auditif qui se trouve à Barbès. Je suis sûre que tu y seras bien accueilli…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :